crushfindr - comment retrouver une personne croisée par hasard ?
Comment retrouver une personne croisée dans les transports ?
MaxDer

Gros coup de cœur

  • 0 vues
  • Il y a 11 mois
  • 0
    0

Je suis monté dans la ligne 4 à Montparnasse. Comme à mon habitude j’observe les gens autour de moi et immédiatement j’ai été subjugué et omnibule par cette magnifique jeune femme blonde. Elle était déjà assise et portait une robe en satin à motifs de couleur rouge et bleue accompagnée de baskets basses blanches (Nike je crois) ainsi qu’un petit sac à mon blanc. Durant le trajet elle m’a lancé quelques petits regards rapides et timides. Bref, je viens de descendre du métro et je m’empresse de poster ce message, sait-on jamais, car c’est le seul moyen d’avoir une chance de la retrouver.

Quand on s'est rencontré

Date

vendredi 26 mai 2023

Heure

Soir, Entre 18h00 et 19h00

On a échangé

Un regard

Où on s'est rencontré

Ville

Paris

Type de transport

Métro

Ligne n°

4

Terminus

Porte de Clignancourt

A propos de moi

Je suis un

Homme

A propos de toi

Tu es une

Femme

Cheveux

Blonds

Coupés

Longs

Yeux

Bleus

Peau

Blanche

Crush similaires dans le Métro à Paris sur la ligne 4

  • 29 Jan 24
  • 39 vues

Rencontre métro 4 avec une musulmane

En ta présence, mes yeux se sont posés sur toi, et pourtant, je n’ai pas osé m’approcher. Je suis un jeune homme à la peau mate, les cheveux soigneusement attachés, revêtu d’un manteau gris. En te voyant, ma sœur en Islam, coiffée d’un voile et parée d’un casque, j’ai hésité à troubler ta quiétude. En somme, je me suis trouvé démuni face à l’incertitude de la meilleure approche. À t’observer, j’ai ressenti une émotion singulière, une curiosité aiguë comme si quelque chose émanait de toi, sans que je ne sache explique quoi exactement. Si par hasard, l’idée de bâtir quelque chose dans la droiture et le licite te séduit, je lance cette bouteille à la mer, espérant que mon message te parvienne. Sur ce site, j’utilise un pseudonyme, et tu es bienvenue à me contacter, toi ou ton mahram, via ce mail : [email protected].

  • 15 Jan 24
  • 8 vues

Une belle inconnue en manteau jaune, descendue aux Halles

Tu es entrée dans le wagon et tu t’es assise juste à coté de moi dans le carré en queue de train. Grande, châtain, classe, manteau jaune et bottines pointues… nos regards se sont croisés. Nous étions serrés l’un contre l’autre… En sortant aux Halles à 7h38, tu m’as indiqué qu’un de mes gants avait glissé sur le sol, et nos regards se sont croisés à nouveau. J’aurais du sortir du wagon ave toi et t’adresser la parole. J’en mourrais d’envie…

  • 22 Déc 23
  • 13 vues

Ma belle inconnue…

Tu m’as proposé la place assise à coté de toi, mais une grosse dame endormie avec son sac à dos en occupait la moitié. Je t’ai souri et je me suis assis en face de toi. Nous nous sommes regardés à la dérobée pendant que tu regardais ton tel. Tu es sortie vers 22h15 à Barbès, et tu t’es retournée sur le quai en me regardant. J’aimerais te revoir.

  • 8 Nov 23
  • 4 vues

Deux coeurs à prendre

Vous êtes descendue à la station de métro Barbès Rochechouart…je vous ai attendu à la station suivante…Si la différence d’âge ne vous fait pas peur, une belle histoire d’amour nous attend . Leon-David

  • 13 Oct 23
  • 5 vues

L’inconnue de train 7674

Tu es descendu du train en provenance de Bordeaux, moi aussi. Arrivé vers 23h. Avec beaucoup d’assurance tu fendais la foule des voyageurs puis tu t’arrêtais de temps en temps pour apprêter ton panier que tu tenais à l’épaule, et repartait en roulant une petite valise. Tu avais beaucoup de classe et je t’ai remarqué parmi tous ce monde. Je pariais sur le fait que tu passais le weekend à Paris. Tu me paraissait enchantée. Pendant plusieurs minutes nous avons marché au coude à coude et je sentais ta présence. Sans le savoir, nous allions dans la même direction. À plusieurs reprises nous nous sommes éloignés car tu préférais ne pas prendre les escalators. Arrivé sur les quais de la ligne 4 je me suis retourné et tu es arrivée. Tu étais rayonnante et je me suis retrouvé devant toi, arrêté net complètement hébété. Je crois que je t’ai souris sans trop comprendre. Je me suis assis dans la rame. Tu t’es assise a côté de moi. J’étais presque paralysé et le temps s’est arrêté. Je t’ai regardé dans le reflet d’une vitre et tu as soutenue mon regard. Je n’osais presque plus bouger. Toutes mon attention était porté vers toi. Une secousse dans le métro et un millimètre de ma peau a effleuré un millimètre de la tienne. Une sensation assez vive, comme électrique, ma traversé le corps. Je suis descendu à Châtelet avec ma valise en carton à la hâte comme extrait de ce moment de douce torture pour poursuivre ma route. Les jambes en compote et la sensation d’avoir oublié quelque chose, j’ai continué mon chemin. D’ailleurs, quelques jours après la sensation demeure. Je crois que c’était vraiment le coup de foudre. L’envie de l’écrire ici pour que tu puisses le savoir un jour qui sait si tu te reconnais.

  • 25 Août 23
  • 3 vues

C’était impossible de ne plus te regarder

On s’est échangé des sourires, je suis descendu à châtelet. J’étais avec ma valise. Je n’ai aucune idée de pourquoi je ne suis pas venue te voir j’ai instantanément regretté. T’avais l’air aussi peu confiante que moi mdrrr PS: pour la couleur des yeux j’avoue c’est totalement au hasard je suis pas un aigle.

Le seul site pour retrouver ton crush

Made with ❤️ in Paris